mercredi 3 février 2016

Retrouver les mots en zigouillant une sirène.


Source }


Seule sur la Lune, sous trois étoiles qui se cassent la gueule, une sirène maigrichonne à la nageoire en berne chante d’une voix aphone sa chanson de la solitude. Échouée sur un caillou noir encre, elle déploie son petit corps bicentenaire comme une offrande au ciel mauve qui la surplombe. La voix se brise, une main anorexique se crispe sur la pierre, une goutte de sang bleu marine transperce l'air au ralenti. 

Un frisson

Et un os de phalange craque dans le silence extraterrestre.